Recours contre le PLU : le tribunal pour faire entendre l’intérêt des Robinsonnais

0 commentaire Le par

Il faut se faire une raison : vouloir discuter et aborder raisonnablement les choix du PLU avec le maire ne pourra se faire via notre recours gracieux. Quel dommage que citoyens, associations et maire ne puissent discuter sereinement du PLU au Plessis-Robinson !

Par son silence, le maire nous impose le recours au Tribunal Administratif : la démocratie participative tant vantée ne semble s’appliquer qu’à ceux qui sont d’accord…

Je ne suis pas procédurier dans l’âme et j’aurais véritablement préféré que notre recours gracieux soit l’occasion de repenser le PLU avec et pour les Robinsonnais. Pour cela, le maire aurait pu nous répondre ou même nous inviter à en discuter… Malheureusement au-delà de 2 mois, notre recours est considéré comme refusé.

Le maire a donc préféré l’affrontement administratif au dialogue avec les coûts que cela implique et les incertitudes qui en découlent…

Je ne comprends pas que l’avis des Robinsonnais soit balayé du revers de la main au prétexte qu’il n’est pas compatible avec d’autres intérêts. Notre détermination avec les associations « Comité de quartier Châteaubriand » et « P.L.E.S.S.I.S » à faire prendre en compte l’intérêt des Robinsonnais, le droit de l’urbanisme et les remarques/réserves du commissaire enquêteur restent intactes.

Les contacts avec nos avocats sont pris ; nous préparons le dossier avec eux et nous allons donc saisir le Tribunal Administratif

  • sur la forme, car, compte tenu des évolutions proposées, seule la révision était envisageable,
  • sur le fond, en prenant en compte la réserve issue de l’enquête publique, les remarques du commissaire enquêteur et les raisons invoquées par les Robinsonnais.

Vous êtes nombreux à nous avoir apporté votre soutien dans ce combat. Je vous tiendrai au courant des suites de cette affaire.


Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

La majorité municipale couvre les emprunt de son aménageur pour lancer l'opération de forte densification qu'elle souhaite voir remplacer le parc technologique. Officiellement, cela n'augmentera pas la dette. Dans les
Le par
... est une question de choix politique bien plus que de moyens. Je constate, à regret, que cela n'est pas une priorité pour la majorité municipale.
Le par

Les derniers contenus multimédias