Le point sur les projets d’investissements de la ville

Le par

Le 10/04/14, le conseil municipal a débattu, entre autres, des crédits alloués aux différents projets d’investissements de la ville. Pour bien comprendre, il faut décortiquer le vocabulaire technique:
— > Autorisation de Programme (AP) : somme maximale qui pourra être dépensée pour le projet
— > Crédit de Paiement (CP) : somme qui peut être dépensée une année pour le projet
Note : Dans les deux cas, les dépenses effectivement réalisées par la ville peuvent être plus faibles.

A propos du pôle et de la vidéosurveillance

Les crédits de paiement du pôle culturel n’ont pas été totalement dépensés en 2013. Cela revient à dire que les travaux ont pris du retard et que la collectivité devra payer 19 M€ en 2014 au lieu de 15M€ (décalage de 4M€).
Par ailleurs, une partie substantielle des crédits alloués à la vidéo surveillance ne seront finalement consommés que cette année..
Des retards qui correspondent aussi à presque 5M€ non dépensés en 2013 permettant ainsi de « doper » le résultat d’une année pré-électorale (ou de décaler les emprunts qu’il faudra quand même faire…).

La ZAC Novéos

Novéos APCP2

Cette ZAC était au cœur de la campagne électorale essentiellement vue par la majorité comme la future source de profit de la ville.
La délibération montre le même décalage des crédits vers des années futures (2015 essentiellement) mais prévoit surtout 1 M€ supplémentaires pour préempter des terrains. J’ai donc souhaité, sans polémique politicienne comme promis, connaître la réserve foncière actuelle de la ville sur NOVEOS, savoir à quoi étaient destinés les crédits de paiement et quelles sont les parcelles que ces crédits de paiement doivent permettre d’acquérir ? Quel est le calendrier prévu de cette opération ? Et enfin, quel est le programme de cette opération ?
Le maire a promis de nous transmettre ces éléments à l’issue du conseil en évoquant à quel point un tel programme était fluctuant (idem pour le calendrier) et que les acquisitions se feraient au gré des opportunités J’ai transmis une demande de complément par mail (à suivre donc). Reste à savoir si les opportunités se feront au détriment de l’emploi comme cela a pu être le cas précédemment?

L’école Joliot-Curie.

Ecole J Curie APCP

Le même décalage des crédits se constate avec un glissement vers 2015 des crédits de paiements et, dans une moindre mesure, vers 2016. Rappelons qu’en 2013, le maire s’était engagé à livrer en temps et en heure ce chantier. Or, le décalage des crédits ne peut s’expliquer que par un décalage des travaux qui conduira inéluctablement vers une dérive des livraison. Encore une fois, la majorité municipale a maintenu son calendrier, soit l’absorption des demi-pensionnaires de l’école R Aumont dès la rentrée 2014, l’accueil d’une classe maternelle et de trois classes élémentaires à la rentrée 2015 … dont acte! Je souhaite bien évidemment qu’il en soit ainsi mais saurais rappeler ses promesses au maire dans le cas contraire.

L’école François Péatrik

EcoleF Peatrik APCP

Serpent de mer du mandat précédent puisque c’est une promesse qui date du programme de 2008 du maire, la réhabilitation de l’école François Péatrik revient à l’ordre du jour… Le choix des candidats architectes, promis pour l’automne 2013 puis pour le premier trimestre est maintenant « programmé » pour cet été … Discrètement, le budget des travaux est passé de  10.7 M€ à 23.8 M€. A ma question sur l’origine de cette variation subite, le maire a demandé à ses services de répondre à cette « question technique ». Ceux ci ont répondu qu’l s’agissait d’ajustements … Mais quand ajuster revient à multiplier par 2 le coût des travaux, la question n’est plus technique mais relève clairement de choix politiques : c’était au maire, ou à l’élu en charge, de répondre pas aux services techniques! Je me suis du coup interrogé sur le cahier des charges de cette réhabilitation. Quitte à voter 23.4 M€ de travaux, j’aimerai savoir ce que la ville se paye pour ce prix là… le maire a promis de nous transmettre le cahier des charges. En attente de cet élément indispensable (que j’ai demandé par mail à l’issue du conseil), impossible pour moi de voter cette délibération.

D’ailleurs, rien ne va sur cette décomposition des crédits de paiement. Anticiper une telle somme pour 2015 revient à considérer que les travaux auront commencé cette année là. Or, même en admettant que le calendrier prévu soit respecté … les travaux ne commenceront pas avant 2016, ce qu’ont reconnu les services techniques. Au mieux, l’école sera réhabilitée en 2018 mais cela sera plus certainement pour la rentrée 2019 … en espérant me tromper.

Retrouvez mon intervention en séance

 

Sur le même thème, lire aussi :

La définition d'une DSP comme l'analyse des rapports d’activités des délégataires de DSP montrent que non! Le risque d'exploitation n'existe pas et qu'il n'y a aucune réelle exposition aux aléas
Le par
... et c'est la majorité qui le dit! Elle se rallie à notre analyse sur la halle et son parking pour mettre fin au BEA. Hélas, elle n'applique qu'une partie
Le par

Les derniers contenus multimédias