DOB 2016 – Chapitre 5 Investissements – orientations peu crédibles et inquiétantes

0 commentaire Le par

6 M€ de surcoûts en 2015, soit plus de 6 fois plus que la baisse de la DGF (0,9 M€) de 2015

Je n’ai pas souhaité m’étendre lors du Débat d’Orientations Budgétaires de mars 2016, sur les nombreux surcoûts que chacun peut constater sur chaque projet, qu’il s’agisse du Pôle, 500 k€ de plus lors de ce conseil et tant d’autres en 2015 (près de 2 M€) , l’école Joliot-Curie passé de 7,2 M€ à 9,5 M€ en juin , la nouvelle crèche acquise en état brut pour 4,8 M€ alors qu’elle ne vaut à mon sens pas plus de 3 M€.

A l’évidence, la maîtrise du budget d’investissement est un levier d’optimisation du budget communal que la majorité municipale n’exploite pas.

5 M€ de subventions perdues entre 2013 et 2015, soit 5 à 6 fois la baisse de la DGF (0.9 M€) de 2015 ?

Refusant de parler des gabegies de 2015, la majorité a voulu mettre en exergue les projets d’investissements prévus sur 2016 en présentant sa vision des autorisations de paiement :

Extrait rapport de présentation DOB 2016 - Tableaux autorisations/crédits de paiement

Extrait rapport de présentation DOB 2016 – Tableaux autorisations/crédits de paiement

Les crédits de paiement de 1,2 M€ au 1/1/16 sur Joliot-Curie montrent le retard de l’extension. Ce retard pourrait avoir des conséquences financières importantes puisqu’il serait logique que le Conseil départemental remette en cause les subventions de 5 M€ liées au contrat triennal 2013 – 2015 que la commune avait signé. Je ne vois en effet pas comment, le département pourrait payer une subvention sur des travaux non faits pendant la période couverte par le contrat. La mauvaise gestion du projet aurait alors fait perdre 5 M€ à notre commune, soit 5 à 6 fois la baisse de la DGF (0,9 M€) de 2015. Le maire n’a pas souhaité répondre à mon interrogation.

Des autorisations de paiement peu crédibles sur 2016 – 2018 ?

La crainte est la même pour la réhabilitation de l’école François-Peatrik puisque le tableau inscrit 2 M€ pour cette année et 6 M€ pour les 2 suivantes alors même que la commune n’a pas sélectionné les candidats pour le concours. A supposer que la sélection des candidats soit faite en avril 2016, la sélection du maître d’œuvre ne pourra se faire au mieux qu’en fin d’année, voire en 2017. Comme le projet sera complexe, je doute que les travaux commencent avant 2019 c’est-à-dire en dehors de l’intervalle 2016/2018 pour lequel la commune vient de solliciter,(le 15 mars 2016) une subvention départementale de 5 M€ dans le cadre du nouveau contrat triennal.

La commune pourra toujours, j’imagine, changer de projet subventionné d’ici là mais il me semble peu crédible que nous consommions ces 5 M€ prévus en 2016,2017 et 2018 sur ce sujet. Espérons que la commune ne perdra pas à nouveaux ces subventions !

Quant à l’échangeur, la commune repousse d’année en année cet investissement et je ne vois pas ce qui permettrait de croire qu’il en sera différemment en 2016. 

En conclusion, un grand flou règne sur les futurs investissements et leurs financements

Du coup, les projets d’investissements évoqués ayant peu de chance d’être réalisés , j’ai demandé au maire de nous indiquer quels investissements étaient réellement envisagés dans ce débat d’orientation. C’est important de la savoir car de ce montant d’investissement, dépendra l’évolution de la dette communale .

La majorité municipale n’a pas souhaité répondre aux questions légitimes que j’ai posées. Le débat n’a pas non plus eu lieu !

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

La définition d'une DSP comme l'analyse des rapports d’activités des délégataires de DSP montrent que non! Le risque d'exploitation n'existe pas et qu'il n'y a aucune réelle exposition aux aléas
Le par
... et c'est la majorité qui le dit! Elle se rallie à notre analyse sur la halle et son parking pour mettre fin au BEA. Hélas, elle n'applique qu'une partie
Le par

Les derniers contenus multimédias